MENU
RECHERCHER

MDS Aix - Marseille

24 rue Neuve Sainte-Catherine
13007 Marseille
CONTACT

MDS Montpellier - Sète

13 rue des Balances
34000 Montpellier
CONTACT


Aix - Marseille MécènesTerritoireArt & Entreprise

NICOLAS DAUBANES - LES ATELIERS « QUEL AMOUR ! »

Une oeuvre réalisée par Nicolas Daubanes en résidence chez Vacances Bleues dans le cadre des Ateliers Quel Amour ! en partenariat avec le Château de Servières, MP2018 Quel Amour et Mécènes du sud

05/06/2018

 

La Fondation Vacances Bleues a souhaité s’associer à MP2018 Quel Amour ! à travers l’accueil en résidence de l’artiste Nicolas Daubanes, en partenariat avec le Château de Servières qui produit et accueille l’exposition issue de cette résidence.

Conformément au travail de Nicolas Daubanes, l’idée est ici d’expérimenter, de façon paradoxale dans des clubs de vacances, une thématique que l’artiste explore depuis une dizaine d’années en milieu carcéral ou hospitalier, autour de la contrainte et de l’empêchement. Par définition, les vacances en Club ou en séjour hôtelier sont à l’opposé d’une expérience « contrainte » ; c’est un temps « pour soi » et/ou pour ses proches, ses amis, programmé pour se retrouver, se ressourcer et renforcer des liens. Qu’est ce qui se joue alors dans un environnement libéré de toutes obligations, hormis celles de « prendre soin de soi-même et des autres » ? C’est pour répondre à cette question que l’artiste travaille dans un environnement représentant l’exacte antithèse des milieux auxquels il s’est jusqu’alors confronté.

Il s’agit des hôtels Vacances Bleues qui développent une thématique bien-être, soin du corps, randonnées et gastronomie. En écho aux valeurs défendues par Vacances Bleues, l’artiste explore la façon dont sont vécues ces possibilités d’enrichissement de liens, d’exploration d’un « savoir mieux-vivre » en allant à la rencontre des personnes impactées : les vacanciers, leurs familles, le personnel de l’hôtel.

Après avoir démarré son travail de résidence en février à Serre du Villard, Nicolas Daubanes passera donc quelques jours au « Splendid » nouvel hôtel du groupe vacances Bleues à Dax, ville de cure thermale. En effet, il est courant d’associer le bien-être à l’usage du bain, tant la pratique de la baignade, même en l’absence de source thermale, est reconnue pour ses vertus récréatives et délassantes…

 

 

 

Sur le même sujet

Montpellier - Sète Expositions & ÉvénementsProgrammation à Montpellier

13/09/2018
Téquaté LO niktété - exposition à venir à Montpellier

Exposition visible  du 14 septembre au 23 Novembre 2018.                     Du mercredi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h. Le samedi de 12h [...]

LIRE LA SUITE
Brigitte Saby, Nathalie Moureau, Thierry Gontier, Jean-Claude Mosconi, Nadia Candet et Cyril Mercier
Montpellier - Sète Expositions & ÉvénementsTerritoire

12/09/2018
Table-Ronde "Les Collections Communautaires" - Drawing Room 2018

Table-ronde le samedi 15 septembre 2018 à 17h30 à l'auditorium de la Panacé - MoCo. Pour la seconde année consécutive, Mécènes du sud Montpellier-Sète [...]

LIRE LA SUITE
Célia Picard & Hannes Schreckensberger, Julie Chaffort, Victorine Grataloup & Diane Turquety, Olivier Kosta-Thefaine, Gabriel Desplanque
Montpellier - Sète Lauréats

11/09/2018
Les lauréats 2018 - Mécènes du sud Montpellier-Sète

L’association Mécènes du sud Montpellier-Sète en 2018 a la joie de dévoiler ses lauréats 2018. Projets d’artistes : ▶︎ Printemps - Julie Chaffort ▶︎ [...]

LIRE LA SUITE
Rey, instabilités, art-o-rama, mécènes du sud, stand
Aix - Marseille LauréatsExpositions & ÉvénementsTerritoire

31/08/2018
Étienne Rey présenté à Art-O-Rama

Le travail d'Étienne Rey explore la notion même d'espace. Il détourne des phénomènes physiques pour faire surgir par des biais perceptifs une conscience [...]

LIRE LA SUITE
Matthieu Bertéa
Aix - Marseille MécènesArt & Entreprise

31/08/2018
Matthieu Bertéa, invité d'Isabelle et Roland Carta pendant la rentrée de l'art contemporain

Matthieu Bertéa observe la question des limites en aménageant une hétérotopie comme condition d’apparition de son travail. Il n’y a pas « d’à [...]

LIRE LA SUITE