MENU
RECHERCHER

MDS Aix - Marseille

24 rue Neuve Sainte-Catherine
13007 Marseille
CONTACT

MDS Montpellier - Sète

13 rue des Balances
34000 Montpellier
CONTACT


Aix - Marseille Mécènes

Le mécénat collectif en débat à Lyon

Le mécénat collectif en débat à Lyon

28/10/2009

L’association Mecen’joy, avec la participation d’Admical et le soutien du Medef Lyon-Rhône organise une matinale sur le thème : «Lorsque les entreprises agissent ensemble ou les bénéfices du mécénat collectif» Sous la présidence de Bruno Lacroix, Président du Conseil Economique et Social de la région Rhône-Alpes, et accompagné d’Olivier Tcherniak, Président d’Admical (Carrefour du mécénat d’entreprise), cette rencontre sera l’occasion de débattre du mécénat et de ses relations avec les entreprises et le territoire. Rendez-vous le vendredi 30 octobre 2009 de 9H à 12h au siège du Medef Lyon-Rhône. 



Compte-rendu de la rencontre sur le thème du mécénat collectif, par Mecen’joy


Cette rencontre avait pour thème central le mécénat collectif, ses enjeux et son fonctionnement. Nous voulions mettre en avant son impact sur le territoire et la variété de ses
mises en pratique. C’est pourquoi nous avons invité trois organismes différents à nous faire part de leur quotidien : Mécènes du Sud, Association Emergences et FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion).

Nous vous proposons ici un bref résumé de ce qui a été dit lors de cette manifestation et espérons que celui-ci pourra vous être utile dans votre politique de mécénat.

Rappelons que le mécénat se fait à titre gratuit et qu’il existe de nombreuses initiatives qui se font sans grande communication. Souvent les actions de mécénat résultent de coups de cœur. La démarche première est celle d’enrichir l’environnement afin que l’entreprise se développe de la meilleure manière possible. Le mécénat est un moyen pour l’entreprise de participer à la vie de la société dans la perspective de créer de la richesse. Malgré la crise financière et économique, le mécénat ne baisse pas. On constate cependant, que les pratiques glissent vers le domaine de la solidarité. Les autres formes de mécénat continuent à exister mais elles se font avec une dynamique croisée, c’est à dire en impliquant un plan social dans le projet. Ceci pourrait constituer une dérive : il ne faudrait pas que le mécénat devienne un outil des politiques RSE des entreprises (responsabilité sociale de l’entreprise). Le mécénat doit garder ses dimensions de générosité et d’ouverture. On a pu voir apparaître le mécénat collectif tout d’abord autour d’institutions, la plupart du temps culturelles, puis, dans un second temps, des clubs se sont formés à l’initiative de chefs d’entreprises ou d’acteurs économiques locaux.

La table ronde a abordé diverses questions sur le mécénat collectif, voici un résumé de celles-ci et des réponses notées.

Question 1 : Quels sont les intérêts et motivations des entreprises à pratiquer du mécénat de manière collective ? Comment organiser une action de mécénat collective ? Autour de quel projet ? Les entreprises pratiquent-elles le mécénat en marge des clubs ?

Les entreprises décident de s’investir dans des organismes de mécénat collectif pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elles souhaitent pouvoir s’investir dans un projet et apporter ses compétences à celui-ci. Les projets sont choisis par des professionnels et changent chaque année. Le nombre de projets soutenus chaque année peut varier. Le mécénat pratiqué n’est pas toujours financier, il est aussi de compétence et en nature. Les entreprises sont toutes dans une proximité territoriale importante. En effet, la situation géographique importe beaucoup, notamment pour l’animation et la gestion du club. Lorsqu’un club travaille avec les collectivités territoriales ou l’Etat, cela se fait très bien à partir du moment où chacun a besoin de l’autre. Les collectivités ont besoin d’être proches des entreprises et dans le concret. Pour gérer les différentes entreprises au sein du club, il faut prendre en compte les attentes de chacun. On sait que les entreprises ont besoin d’être dans le concret très rapidement. Les PME sont motivées par leur dirigeant. Il faut rappeler aux entreprises, qu’il y a une grande différence entre mener sa politique de mécénat seule et rejoindre un collectif qui a élaboré un projet que l’on rejoint. C’est une façon d’ailleurs de faire l’apprentissage du mécénat. D’ailleurs, on constate que les entreprises pratiquent souvent une politique de mécénat en marge du club.

Question 2 : Quelles sont les règles de la gouvernance ? Quel est l’interlocuteur au sein de l’entreprise ?

Il faut que chacun puisse trouver sa place. Le leadership est essentiel, cependant, on peut parfois se trouver confronté à un problème de gouvernance important. Certaines entreprises supportent mal qu’un projet soit dirigé par une autre entreprise. C’est pourquoi, une gouvernance neutre peut être préconisée. Le bureau doit prendre en compte les compétences de chaque membre et se réunir régulièrement. Une fois qu’une certaine autonomie est instaurée, il y a moins de problèmes dans la gestion des projets. Le bureau doit avoir un accès direct aux dirigeants qui, par la suite, pourront déléguer au sein de leur structure. Le problème principal se situe dans le changement des dirigeants au sein des entreprises. Il faut à chaque fois recommencer la prise de contact et convaincre de l’intérêt de continuer l’action au sein de la structure de mécénat. Toutes les catégories de personnel s’impliquent dans les projets, souvent dans le parrainage. Cela permet une proximité humaine importante entre les membres de l’entreprise et l’extérieur, et permet à la personne de s’améliorer dans son travail. Parfois, certains chefs d’entreprises demandent à impliquer complètement leurs collaborateurs dans des projets. Pour travailler correctement, il faut identifier les besoins de l’entreprise puis mettre en place les ressources nécessaires à cet engagement.

Question 3 : Quelle est la communication pratiquée ?

On doit distinguer la communication interne dans l’entreprise et dans le club, et la communication externe à l’entreprise et au club. On peut remarquer cependant, que la communication a plutôt tendance à se faire en interne. Il est très difficile de communiquer sur le bénévolat des collaborateurs, on ne sait sans doute pas encore comment le faire correctement. La pratique du mécénat est le moment pour une entreprise de parler d’autre chose que de ses résultats. On met alors en avant la philosophie de l’entreprise, ses engagements dans la société et ses valeurs. Pour qu’une entreprise membre d’un collectif puisse communiquer autour de celui-ci, il faut qu’elle se sente concernée par le projet et donc qu’elle s’implique dans ce dernier.

Question 4 : Quels sont les obstacles à la mise en œuvre de ces structures ? Quelles sont les forces et les richesses ?

Les principaux problèmes se situent dans la mise en place de rencontres régulières entre les membres. Il faut aussi s’assurer que l’on donne aux mêmes mots, les mêmes sens. Chacun a sa façon de travailler et de concevoir les choses ce qui peut compliquer le travail. Il faut composer avec la personnalité de chacun.
La crise économique ne semble pas être un frein pour la mise en œuvre des projets. Etre membre d’un club permet aux entreprises de vivre et de rendre vivant leurs valeurs. Une structure facilite la pérennité des projets et des politiques mises en place. Les richesses principales résultent souvent de la diversité des personnes et des entreprises, la synergie suscitée par le collectif, la puissance d’action et l’enthousiasme qui doivent être réels. Le fait d’être dans une fondation doit donner plus de force au projet.  

Sur le même sujet

Moussa Sarr Mécènes du sud
Aix - Mrs / Mtp - Sète LauréatsExpositions & ÉvénementsProgrammation à Montpellier

22/05/2017
Interview Moussa Sarr

C'est au tour de l'artiste Moussa Sarr de revenir sur son expérience avec notre structure, en tant que lauréat de Mécènes du sud Aix-Marseille.   Interview Moussa [...]

LIRE LA SUITE
Robin Decourcy
Aix - Mrs / Mtp - Sète LauréatsExpositions & ÉvénementsProgrammation à Montpellier

18/05/2017
Interview Robin Decourcy

Robin Decourcy, lauréat de Mécènes du sud Aix-Marseille, et dont l'oeuvre Drapeau Négatif est présentée dans l'exposition inaugurale de Mécènes du sud [...]

LIRE LA SUITE
Aix - Marseille Expositions & ÉvénementsCoproductions

16/05/2017
Sur le plateau de M Provence avec Jean-Baptiste Sauvage

  Émission animée par Hervé Godard avec l'artiste Jean-Baptiste Sauvage, Laure Sarda et Bénédicte Chevallier, respectivement vice-présidente et [...]

LIRE LA SUITE
Aix - Marseille Mécènes

16/05/2017
Poésie des murs, conférence de Baptiste Brun

Le Street Art s’origine, entre autres, dans le goût des avant-gardes artistiques du 20e siècle pour le graffiti. De Brassaï à Jean-Michel Basquiat, en passant par Jean Dubuffet, ces [...]

LIRE LA SUITE
Aix - Marseille Lauréats

10/05/2017
Moussa Sarr, pensionnaire de la Villa Médicis à Rome

Moussa Sarr, Lauréat 2012 et Prix Coup de cœur 2012 de Mécènes du sud Aix-Marseille, fait partie de la promotion 2017-2018 des pensionnaires de la Villa Médicis. Il sera accueilli [...]

LIRE LA SUITE
Aix - Marseille MécènesMécénatArt & Entreprise

02/05/2017
Cléo Lhéritier en résidence chez Carta-Associés

© Cléo Lhéritier Après une fructueuse collaboration au Studio Littledancer à Marseille à l'occasion d'Art-O-Rama 2016, Cléo Lhéritier est [...]

LIRE LA SUITE