// 2010arts visuels

LES LAURÉATS


Stéphane Barbato

C’est à Avignon, sa ville natale que Stéphane Barbato se retrouve plongé dès son enfance dans une ambiance de théatre, avec le festival, de rock mais aussi de science-fiction. À quinze ans, il crée sur Radio Fusion (une radio pirate) une émission consacrée aux phénomènes paranormaux.
Parallèlement, Stéphane organise des concerts, réalise des reportages sonores, et intègre, logiquement, en 1985, l’Ecole des Beaux Arts de Marseille puis se forme à la photographie à l’Ecole nationale de photographie d’Arles.
Dessinateur, puis directeur artistique dans la pub, il quitte l’univers de la communication en 2002, pour développer deux ans durant un film sur la bataille de la Somme, réalisé en 2004 : Play the Game. À l’occasion de cette production, Stéphane Barbato rencontre et travaille avec Ennio Morricone, compositeur des bandes originales de Sergio Leone. Le film se retrouve ensuite dans la sélection officielle de nombreux festivals (Los Angeles COL COA, New-York, Sao-Paulo, Amsterdam, Manchester, Genève, Istanbul, Montréal) et y obtient huit récompenses (dont celle du Meilleur Film Européen au Festival IFCT Los Angeles en 2007). Au gré de ses voyages, il entreprend un travail photographique autour des territoires désincarnés et de leurs populations vivant dans l’ombre des rêves et des mythes occidentaux.
Simultanément, Stéphane Barbato a écrit une série de projets dont Land Art, The River Man, ELK (fictions), tout en menant une carrière de réalisateur publicitaire (Umbro, Sécurité Routière, Grand prix de l’Arc).
Aujourd’hui, il est en cours d’écriture de trois longs métrages (Elk, Land Art et The River Man) et d’un projet photographique (Walking).
  • Rob Motel Hi Way | Mugshots
  • Mugshots
  • Mugshots
  • Mugshots
Mugshots Suivre le projet sur le blog
LAURÉAT
2010

À la recherche d’acteurs Sioux, Stéphane Barbato rencontre Robert Alan Packard, dont la biographie insolite lui inspire un nouveau projet de film car « Rob », le Sioux originaire du Dakota, vétéran du Vietnam, a été arrêté une soixantaine de fois dans plus de huit États des Etats-Unis d’Amérique pour des faits mineurs de délinquance, avant de s’exiler en Europe. De cette rencontre naîtra le projet Mugshots, un road movie expérimental.

Mugshots, raconte la quête d’un indien Sioux originaire du Dakota, vivant aujourd’hui à Berlin. Après des années d’exil en Europe, Rob retourne aux États-Unis dans tous les postes de police où il a été arrêté. Ex-gangster, vétéran du Vietnam, l’indien a l’intention de collecter toutes ses photos d’arrestations, en vue d’une exposition.
Elles sont le résumé frappant de sa vie d’Indien. Ce parcours initiatique devient le support d’une expérience filmique située quelque part entre le réel et la fiction. Sur la route, on découvre les stigmates d’une brutale réalité, les traces, les stigmates des effets post-traumatiques de la guerre, de l’alcool et de la drogue. Une trajectoire qui incarne les mythes de l’Amérique, l’histoire des identités multiples amérindiennes qui renvoie aux mythes du cinéma américain et les illusions d’une indianité contrariée.

Le projet a été sélectionné à Docu Région, et a obtenu l’aide au développement renforcé du CNC.

mentions légales // crédits