MENU
RECHERCHER

MDS Aix - Marseille

24 rue Neuve Sainte-Catherine
13007 Marseille
CONTACT

MDS Montpellier - Sète

13 rue des Balances
34000 Montpellier
CONTACT


Montpellier - Sète

PIERRE CLEMENT, ANTWAN HORFEE, NICOLAS MOMEIN - Résidus danses

Arts visuels

Portrait de Pierre Clément, Antwan Horfee, et Nicolas Momein

Portrait de Pierre Clément, Antwan Horfee, et Nicolas Momein

Membre depuis 2019

Pierre Clément est né en 1981 en France et il vit et travaille à Bordeaux. Après avoir été diplômé avec les félicitations du jury à l’Ecole Supérieure d’Art des Pyrénées, il a obtenu de nombreux prix et bourses comme le prix Mezzanine Sud (Les Abattoirs, FRAC Midi-Pyrénées) en 2015. Pierre Clément mène une quête au sein des origines de l’image, de sa signification et de sa constitution à travers des assemblages de signes et partir de matériaux et gestes révélant notre surconsommation visuelle.
Antwan Horfee est né à Paris en 1983, ville dans laquelle il vit et travaille aujourd’hui. En 2011 il est diplômé avec les honneurs du jury de l’Ecole Nationale supérieures des Beaux-arts de Paris. Antwan Horfee, dont les origines dans le graffiti restent présentes, produit des œuvres peintes ou des installations où le spectateur est immergé dans un monde inédit.
Nicolas Momein est né en 1980, il vit et travaille à Paris. Il est diplômé de la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève et de l’Ecole supérieur d’art et de design de Saint-Etienne. À travers des surfaces enveloppantes, lisses ou rugueuses, pelucheuses ou visqueuses, dures ou molles, les œuvres de Nicolas Momein stimulent le regard par les matières, les formes et le corps. (Vincent Labaume)
Nous nous connaissons tous les trois depuis plusieurs années, pour autant le mélange de nos trois pratiques est inédit. Des problématiques communes animent nos pratiques comme par exemple la question du territoire et des espaces, de la transparence et du motif, de la science- fiction, ... Une collaboration permettra de voir ce que peut apporter un mixe, une confrontation, une exacerbation de savoirs de chacun.


« Résidus danses » est une expérience à six mains où l’ensemble du vocabulaire existants dans chacune des trois pratiques sera utilisé dans la recherche d’une mise en danger par rapport à ce que nous connaissons déjà. Au cours d’un mois d’immersion dans un atelier à l’Ecole des Beaux- arts de Sète nous appréhenderons un médium qui est relativement inconnu pour nous trois, la céramique, afin de produire un environnement dont le résultat est incertain et se définira au fur et à mesure des protocoles et des process qui seront mis en place.
La céramique est un médium ancestral chargé de sens et d’histoire. « Résidus danses » prendra la forme d’une installation de plusieurs couches pensée pour occuper un lieu sans imaginer un lieu en particulier. Des petits moules accrochés au mur seront positionnés comme une mosaïque, formant un relief sur l’ensemble de la surface, tout en étant modulable à chaque espace. S’ajouteront à cela un décor, des figures sculptures en faïence, une intervention de réalité virtuelle, une captation 3D de l’environnement, ... avec l’idée de brouiller la reconnaissance de l’auteur de chaque pièce. Tous les éléments seront conçus comme un ensemble, tout ne pouvant fonctionner individuellement.
Cette résidence dans l’atelier de céramique nous permettra de redevenir des novices et retrouver les sensations primitives de notre pratique artistique pour mieux nous projeter vers l’avenir.

CONTINUER LA LECTURE

Découvrir les autres projets